• Où est Lorraine ?

    Salut ! Vous vous souvenez de moi ? Aqualina ? Et bien j'ai plus ou moins décidé de revenir entre guillemets, j'avais juste besoin de parler, seulement pour un article. J'avais envie de vous donner des nouvelles, de vous montrer, à vous qui avez suivi pas mal de mes péripéties, comment je vais bien maintenant. :) Je vous avoue que ne pas écrire pendant plus d'un an a été difficile parfois, très difficile, mais je suis tellement heureuse que j'en ai oublié combien j'étais triste d'avoir laissé le blog tout seul. Du coup, il y a pas mal à lire...

     

     

     

     

     

     

     

    J'ai laissé tomber le blog au mois d'octobre 2016, je ne sais plus trop quel jour exactement, pour me consacrer à mes études et au peu de loisirs que j'ai. J'ai très bien réussi, j'ai même réussi à me consacrer un peu à ma vie sentimentale jusque là totalement vide (genre le grooos néant, le vide total... j'avais toujours été seule ok ?). Ce côté-là, je l'ai moins bien réussi. Jusqu'au mois de juillet. Pour ceux qui se rappellent, j'avais écrit un texte pour le concours de Swirl (coucou toi !) mais comme il a été annulé, je l'ai posé ici parce qu'il me tenait beaucoup à cœur. J'y parlais d'une grand-mère qui racontait à sa petite-fille comment elle a rencontré son meilleur ami en maternelle qu'elle a perdu quelque temps avant de le revoir l'année d'après et de le perdre "définitivement". J'y mets une petite remarque à la fin, disant que cette histoire existe plus ou moins (j'ai seulement changé des détails) et cette grand-mère, c'est moi en quelque sorte : je considère cette personne comme le seul ami que j'ai eu et je ne sais pas ce qu'il est devenu.

    Je vais maintenant vous raconter la réalité. Ma mère est maîtresse. J'étais à l'école maternelle de mon village jusqu'en moyenne-section. Ma mère a été mutée à 10 min de chez moi et je l'ai donc "suivie" : je suis allée dans une école de sa nouvelle ville. Je suis arrivée en grande-section, personne ne me connaissait et je ne connaissais personne. Tellement personne que les enseignants ont décidé de me mettre chez les moyens-grands (avec un niveau légèrement plus faible que chez les grands) en ne sachant pas à quoi s'attendre avec moi parce que j'étais nouvelle. J'ai sympathisé avec une personne en particulier, qu'on va appeler Louis (même si je sais que certaines personnes connaissent vraiment son prénom). Je passais toutes mes journées d'école avec lui, mais je m'ennuyais parce que je trouvais le niveau de ma classe trop faible : je finissais tout, juste et vite. A ma rentrée de janvier, un maître est venu me chercher et m'a changée de classe. Piouuuf, directement chez les grands. Je n'ai pas vu Louis ce matin-là, et j'étais vraiment triste. A la récréation, je ne voulais voir personne, c'est lui qui est venu me parler. "Pourquoi t'étais pas là ? Ça va ? Tu pleures ?" Je n'ai pas souvenir d'avoir répondu. Pour moi, je ne pouvais avoir des amis que dans ma classe, et Louis n'étais plus dans ma classe. Je ne l'ai pas revenu avant la rentrée de printemps en CE1. Il était parti en Guyane et il était revenu, dans ma classe. J'étais contente qu'il soit revenu mais je l'avais peu à peu oublié et je m'étais fait d'autres amis. On ne s'est pas parlé l'année-là. Comme il avait du mal, il a redoublé son CE1 et il s'est retrouvé dans la classe de mon frère. A la fin d'année, il a de nouveau déménagé et je ne l'ai plus jamais revu. De temps en temps je repensais à lui. Je l'ai dit dans mon écrit, c'est sûrement le seul ami que je n'ai jamais eu. Je m'entendais bien avec lui, je faisais tout avec lui. J'ai toujours été très timide et réservée et avec lui, j'osais tout. Je me suis surprise à pleurer des fois parce qu'aujourd'hui, je n'ai pas réellement d'amis. Je repensais donc à lui de temps en temps. C'est ce qui s'est réellement passé, du moins c'est ce dont je me souviens.

    En parallèle, j'ai continué ma vie. Etant toujours toute seule et en ayant marre de l'être, j'ai essayé d'aller vers les autres. Je me suis toujours fait remballer. Un peu après le dernier "remballement", il y a eu les inscriptions à la fac. J'ai voulu la faire et il y a eu un problème : seul Nancy apparaissait dans la liste alors que je devais m'inscrire à Metz. J'ai posté un message sur le groupe facebook de ma promo et une fille m'a répondu par message directement alors que je n'étais pas amie avec elle. Et que fait donc facebook dans ce cas ? Il envoie une "invitation". Et ce jour-là, j'en ai vues 2 : une de cette fille et une autre d'une personne qui utilisait un pseudo. Je me souvenais d'elle parce que j'avais refusé l'invitation. Je m'étais déjà fait pirater et je ne la connaissais pas alors je n'ai même pas pris la peine d'ouvrir son profil. J'aurais dû, parce que cette personne, c'était Louis. Il m'avait retrouvée, et depuis longtemps mais je n'avais jamais vu son message. Je me suis empressée de lui répondre mais avec une peur : celle d'être remballée de nouveau. J'ai donc essayé de garder mes distances et d'être froide. On a bavardé un peu et il m'a proposé de se revoir dans la ville où on s'était rencontrés. J'ai longtemps hésité avant d'accepter, j'ai même failli refuser pour ne pas être blessée de nouveau. J'y suis finalement allée sans réelle excitation. La veille j'ai appris qu'il habitait en fait dans le Sud, qu'il montait pour un entretien et qu'il voulait en profiter pour me voir. Je suis partie avec ma mère le matin pour aller dans sa classe (elle est maîtresse, vous vous souvenez ?). J'ai attendu 10h qu'il sorte de son entretien et je suis sortie de l'école (où travaillait ma maman quand j'étais en maternelle, où elle travaillait quand j'y suis allée, où j'ai fait mes 5 années de primaire et où j'ai retrouvé Louis déjà une fois). Je ne pourrai pas réellement vous décrire ce que j'ai ressenti quand je l'ai vu dehors, en costume qui plus est puisqu'il sortait de son entretien. J'y allais au départ surtout pour lui faire plaisir et pour voir ce qu'il devenait et en le voyant j'avais juste envie de rester. Il n'avait pas vraiment changé, ses joues que j'adorais déjà avant étaient toujours là, ses yeux à la couleur indéterminée comme les miens étaient toujours là également, tout était toujours là : le fait que je pouvais être moi-même surtout. J'ai passé la meilleure journée de ma vie. Vue de loin, elle devait être merdique : on a mangé dans un restaurant peu recommandé, on s'est pris une grosse averse, c'est un de ma classe de Terminale qui m'a ramenée chez moi... mais c'était la meilleure journée de ma vie. On a passé 2h au restaurant à parler de tout et de n'importe quoi, on a ri, on a couru sous la pluie comme 2 enfants de 4 ans, on s'est perdus et on a de nouveau ri. C'était comme si on s'était jamais perdus. Je ne voulais pas rentrer chez moi, je voulais juste rester avec lui. Ce qui m'a le plus touchée, c'est qu'il m'a mise à l'abri quand il trouvait que j'étais trop sous la pluie, qu'il m'a avancé ma chaise sans que je lui demande quoi que ce soit et qu'il m'a poussée sur le trottoir d'une rue où il n'y avait personne quand il a entendu un camion (il a pas mal souffert et il y a certaines choses que je ne dirai pas). On a continué à se parler quand je suis rentrée et je lui ai dit que je ne lui envoyais pas de message de moi-même parce que je ne voulais pas être blessée de nouveau. Au final, le soir il m'a dit qu'il devait rentrer chez lui et il m'a demandé s'il pouvait s'arrêter dans ma ville (parce qu'elle est sur le chemin jusqu'à la gare) pour me dire au revoir. 15 min avant de partir de chez moi le lendemain, il m'a demandé si je voulais venir avec lui à la gare avant que ses grands-parents, qui habitent à 10 km de chez moi, me ramènent chez moi. J'ai eu du mal à manger (début de ma période compote pour ceux qui se souviennent) et je suis partie. Son cousin était là aussi, alors nous étions 3 à l'arrière de la voiture, tous bien serrés. Tout le long du trajet, je regardais dehors pour ne pas à avoir à le regarder lui. Puis nous avons attendu le train. Les pires minutes de ma vie. Je pensais que je ne le reverrai plus de nouveau. Je l'ai vu rougir et pour la première fois de ma vie, je n'ai pas rougi moi-même. Au moment de partir j'ai eu le réflexe de le prendre dans mes bras alors que je n'ai jamais touché personne, il a fait de même après et j'ai dû le regarder s'asseoir dans le train qui partait en me faisant coucou. Je suis rentrée chez moi avec un sentiment bizarre.
    On a continué à se parler, à se téléphoner pendant des heures et des heures, à s'avouer tout ce qu'on pouvait ressentir aujourd'hui et il y a 15 ans. Un mois après être rentré chez lui, je l'ai rejoint. Ma tante habite à 1h de chez lui et j'étais en vacances pas très loin. J'ai passé 2 semaines avec lui et elles étaient magiques. Il est revenu avec moi parce qu'il a été pris dans un BTS juste à côté de chez moi. Aujourd'hui, il habite chez ses grands-parents qui sont adorables. Aujourd'hui, je le vois tous les week-ends et des fois dans la semaine. Aujourd'hui, j'ai vécu plein de choses que je n'avais jamais vécues avant. Aujourd'hui, ça fait plus de 6 mois qu'on sort ensemble. Aujourd'hui, je suis heureuse. :)

     

    Voilà ce qui s'est globalement passé depuis que j'ai laissé le blog. Il s'est passé beaucoup plus de choses mais elles sont sans importance à côté. Concernant le blog, je ne posterai plus rien dessus parce que vous l'aurez compris, j'ai d'autres préoccupations maintenant. Alors encore un grand merci à tous ceux qui m'ont soutenue et avec qui je communique encore. Merci pour tous vos conseils, en particulier ceux me disant de ne pas baisser les bras. Merci merci merci ♥ Vous méritez tellement mieux que ce simple mot. :) Je reviens néanmoins toujours pour lire vos articles de temps en temps, les commenter au passage et si vous souhaitez reprendre contact avec moi, n'hésitez pas. Je viens de refaire un compte twitter sur lequel je ne compte pas réellement aller je l'avoue, vous pouvez me demander mon adresse mail ou même mon numéro de téléphone si on se connaît suffisamment. Je suis ouverte à toute question. :)

    Merci à ceux qui ont lu l'unique article jusqu'au bout. :) J'espère que votre vie va bien également, je vous fais de gros bisous ♥


  • Commentaires

    1
    Lundi 29 Janvier à 16:10

    Wow ça fait tellement plaisir de voir un article ici! Je me suis même demandée si je n’hallucinais pas. C'est toujours autant un plaisir de te lire, fluide, avec les bons mots quand il le faut. Je suis vraiment contente que tu sois heureuse, je me suis faite surprendre à sourire en lisant ton article. En lisant cette histoire, ton histoire! Je sais à quel point on peut se sentir bien quand on trouve la personne qui nous correspond. Je te souhaite d'être encore plus heureuse pour la suite, à toi, à vous deux!

      • Lundi 29 Janvier à 17:12

        Je te remercie, c'est vraiment gentil. :) Ça m'a fait plaisir d'écrire aussi, ça faisait longtemps !

    2
    Lundi 29 Janvier à 16:41

    Dès que j'ai vu que tu avais posté un article j'ai sauté dessus, l'inscription à Parcoursup attendra x)

    J'ai certainement souri bêtement pendant une bonne partie de cet article, mais bon je suis vraiment contente pour toi même si je te l'ai sûrement déjà dit ! Tu mérites amplement tout ça ! Je ne te souhaite que du bonheur et j'espère que ça va à la fac :)

      • Lundi 29 Janvier à 17:16

        Ah oui le nouveau site merdique qui remplace un autre merdique. x)

        Effectivement tu me l'as déjà dit héhé. Je suis tellement contente que la plupart du temps le reste me passe au-dessus. Pour l'instant ça va, on m'ignore moins et la secrétaire est revenue alors l'autre qui pouvait pas nous blairer est définitivement partie et on aura peut-être plus de chance avec les changements d'heures maintenant. :')

      • Lundi 29 Janvier à 22:16

        C'est ça :')

        Tant mieux alors ! Je suis contente que tu puisses passer au-dessus de ça en général en tout cas :)

    3
    Mardi 30 Janvier à 19:33

    T'es bien la seule qui m'aie jamais fait pleurer en écrivant un truc ♥. Je suis pas douée pour garder le contact et tu m'as beaucoup, beaucoup manqué mais je suis tellement heureuse de lire que tu es heureuse et qu'en plus, tu ne raconteras pas la même histoire que celle de la grand-mère du texte pour mon concours !
    Bisous et à bientôt j'espère, par n'importe quel moyen ♥ (re-coeur mais j'ai envie d'en mettre partouuuuuut dans mon commentaire)

      • Mercredi 31 Janvier à 07:45

        Heureusement que tu as précisé que c'était ton concours, je ne t'aurais pas reconnue ! Je suis désolée si je t'ai fait pleurer, c'était pas mon intention mais pour être honnête je me suis fait pleurer moi-même. ;) J'apprécie tout ce que tu as fait pour moi et je suis prête à te rendre la pareille si tu as besoin de quelqu'un. ♥

      • Samedi 3 Février à 23:32

        Je me suis dit qu'il fallait bien que je te laisse un indice !
        T'inquiète, j'étais trop contente d'avoir de tes nouvelles ;)

    4
    Dimanche 2 Septembre à 23:39

    OHHHHH ton histoire est beaucoup trop mignonne, je l'ai lu jusqu'au bout :'( J'ai un peu les larmes aux yeux !

      • Lundi 3 Septembre à 11:58

        C'est gentil, merci ! Je ne voulais faire pleurer personne mais ç'a eu l'effet inverse on dirait...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :